Tags

, , ,

sherlock-titleSherlock

par Whoovy

Synopsis : Adaptation des romans et nouvelles d’Arthur Conan Doyle
Sherlock Holmes est détective consultant et il accueille comme colocataire le docteur Watson, un ancien médecin de l’armée britannique blessé en Afghanistan. Il aide Scotland Yard à résoudre des enquêtes ardues en utilisant ses dons d’observation et de déduction associés aux technologies actuelles comme Internet ou les téléphones portables.

Informations:

Nationalité: Britannique
Épisodes: 3 saisons (pour le moment) -> 9 épisodes
Genre: Drame, policière
Diffusion: 25 juillet 2010 -> ? (en production)
Chaîne: BBC
Durée: 90min
Interprétation: Benedict Cumberbatch, Martin Freeman, Rupert Graves, Una Stubbs…


« Les autres détectives ont des affaires, Sherlock Holmes a des aventures, et c’est ça qui importe » Steven Moffat

bbc-sherlock-series2-vertCe n’est pas la première fois que le célèbre Sherlock Holmes est adapté sur petit ou grand écran. Mais cette transposition est sans aucun doute l’une des plus originales. En même temps, venant de Steven Moffat et Mark Gatiss je ne pouvais qu’aimer étant moi même une whovian incontestée.

La singularité de la série repose, avant tout, sur le fait qu’elle soit transposée dans un Londres moderne. Et c’est d’ailleurs ce nouvel aspect qui m’a poussé à regarder cette version. Elle se distingue ainsi des autres adaptations et se crée par la même occasion sa propre identité. L’écriture fluide des enquêtes et des dialogues nous transporte directement dans ce Londres mystérieux. Les répliques de Sherlock mais aussi de Watson (oui parce que dans cette version notre cher docteur à quelque répondant) sont recherchées, drôles… Les voir interagir ensemble relève du pur délice. On ne s’ennuie jamais avec ces deux là.

L’esthétisme dont fait preuve la série est remarquable. Le réalisateur nous offre des plans et des prises de vues très travaillés. Les effets employés, comme les ralentis où les écritures qui apparaissent sur l’écran, servent admirablement bien l’histoire. Rien n’est superflu.
La réalisation, qui est donc plus que parfaite, confère à l’histoire une dynamique rythmée dans lequel le spectateur se perd peu à peu. On est pris dans cette aventure folle. On suit les élucubrations de Sherlock, fasciné par ses capacités de déduction (et son débit de parole!). Si Benedict Cumberbatch interprète un Sherlock cinglé, arrogant, froid ou comme il aime ce qualifié lui même « sociopathe de haut niveau », Martin Freeman incarne avec justesse un Watson “terre à terre” qui vient contrebalancer la personnalité de son partenaire. Faut dire que le physique des deux acteurs servent plutôt bien les personnages en particulier celui de Benedict Cumberbatch. Steven Moffat décrit d’ailleurs, dans une interview, les deux acteurs justifiant ainsi le choix du casting:Benedict est un magnifique animal exotique dans son jeu d’acteur… Il n’a pas l’air de quelqu’un d’ordinaire, et il joue rarement des personnages ordinaires. Il interprète des gens exceptionnels. Mais Martin dégage une sorte de poésie de l’homme banal.” (source: wikipédia)


Leur interprétation, plus qu’excellente, de ces deux personnages mythiques de la littérature anglaise a renforcé leur popularité et les deux acteurs se voient, d’ailleurs, offrir de nombreux autres rôles. Mais les acteurs récurrents ne restent pas, non plus, en marge. J’ai notamment adoré les interprétations d’Irène Adler (Lara Pulver) et du psychopathe Moriarty (Andrew Scott).

J’attends donc avec impatience la saison 4 et j’espère qu’elle sera suivie de nombreuses autres. A noter que l’avenir de la série, comme l’a souligné les scénaristes, dépend uniquement de  Benedict Cumberbatch et de Martin Freeman.

Nb: Une adaptation américaine fut créée peu de temps après. Comme Sherlock, Elementary décide de transposer son histoire dans notre époque moderne sauf que cette fois-ci ce n’est pas à Londres qu’elle se déroule mais bien à New York. D’autres changements ont été apportés comme par exemple le fait que Watson soit une femme. Pour être honnête, j’avais aussi commencé cette série mais j’ai très vite abandonné car les enquêtes ne m’intéressaient pas. Sherlock reste, pour moi, la meilleure adaptation sur petit écran.

Anecdote: Matt Smith avait au départ auditionné pour le rôle de Watson mais n’a finalement pas été retenu. Steven Moffat lui a cependant proposé de joué le onzième docteur dans Doctor Who.
L’un des scénariste, Mark Gatiss, joue un rôle récurrent dans la série. Il interprète Mycroft, le frère de Sherlock.


Note de Whoovy: 10/10
Note de Dushbadou: 10/10
Note de Aud: 8/10

Note finale: 9.25/10

Advertisements