Tags

, , , , ,

fullsizephoto382167Miss Granny (수상한 그녀)

par Whoovy

 Synopsis: Se rendant compte qu’elle devient “lourde” pour sa famille, une veuve de soixante quatorze ans tombe sur un studio de photographie et décide de s’habiller pour se faire un auto-portrait. Alors qu’elle y sort tout juste, elle se retrouve mystérieusement dans son corps âgé de vingt ans: elle change d’identité et profite d’une nouvelle vie…

Fiche technique:

Pays: Corée du Sud
Genre: Comédie
Sortie: 22 janvier 2014
Durée: 2h04
Réalisateur: Hwang Dong Hyuk
Interprétation: Shim Eun Kyung, Na Moon He, Lee Jin Wook, Jin Young (B1a4)


Miss_Granny-0014-vert L’histoire sur papier est simple et peu originale. Cette idée de transformation ou d’échange de corps a été de nombreuses fois traitée au cinéma ou à la télévision (17 ans encore, Freaky Friday, Secret Garden...). Mais Miss Granny se distingue des films américains en préservant du début à la fin un humour léger et en y mêlant quelques scènes émotionnelles. Cette recette garantit d’ailleurs au long métrage un succès immédiat. Le cinéma coréen arrive toujours à me surprendre et c’est ça que j’adore!
J’avais déjà une image forte des 아줌마 et 아저씨 et ce long métrage n’a fait que la renforcer: l’아줌마 est une espèce venimeuse voire dangereuse. Plus agressive que leur cousine occidentale, elles ne mâchent pas leurs mots et cherchent la dispute dès qu’elles le peuvent. Elles possèdent un instinct maternelle limité visant à mettre en avant leurs fils prodige (la belle fille n’a qu’à bien se tenir). Ma définition est certes exagérée mais on ne peut cependant nier la réalité: les 아줌마 règnent sur la Corée que l’on le veuille ou non XD. Le personnage principale, c’est à dire la granny jouée par Na Moon Hee (Harmony), est la caricature même des grand mères coréennes et c’est ça qui est génial! On apprend, sans s’en rendre compte, les “valeurs familiales” à travers ce long métrage. Ce film met en avant cette génération de manière comique mais aussi de manière sérieuse. Derrière ces scènes hilarantes se cachent certaines inquiétudes concernant la vieillesse, la mort mais aussi la famille. Un sentiment nostalgique pointe alors le bout de son nez. Tout le monde aimerait redevenir jeune au moins une fois dans sa vie. Et c’est notamment le cas de notre héroïne/granny. Cette dernière se voit offrir une seconde chance et elle compte bien en profiter au maximum. En un battement de cil la granny que l’on connaît devient une jeune fille âgée de 20 ans, interprétée alors par l’époustouflante Shim Eun Kyung. Si le film a aussi bien marché c’est en partie grâce à la performance que livre la jeune actrice. J’ai été scotché! Je l’avais beaucoup aimé dans Sunny mais là elle a clairement franchi une autre étape dans sa carrière d’actrice (j’ai hâte de la voir dans la version coréenne de Nodame Cantabile). Jouer le rôle d’une grand mère n’est pas donné à tout le monde et pourtant Shim Eun Kyung ne semble avoir aucun mal à le faire. A aucun moment il ne m’a été difficile d’imaginer qu’elle était avant une personne âgée. On y croit! J’avais au départ peur que l’humour soit trop lourd mais il n’en est en réalité rien car les scènes sont extraordinairement bien interprétées. Cela permet notamment au long métrage de ne pas tomber dans la farce. Malheureusement ce point positif n’a pas que des bonnes conséquences. Pour moi, le bémol réside dans la romance. Shim Eun Kyung ressemble tellement, dans son comportement, à une grand mère qu’on a du mal à accepter le côté romantique. Comment un mec comme Seung Woo (joué par Lee Jin Wook) peut tomber amoureux d’elle? Certes elle est différente de toute les autres personnes qu’il connaît mais quand même…Mais le pire reste quand même le fait que son petit fils en pince pour elle (WTF!). J’ai trouvé cela légèrement perturbant ^^.
Il ne faut pas croire que ce film ne s’adresse qu’aux anciens juste parce que l’intrigue tourne autour d’une grand mère. Au contraire! Miss Granny a l’audace de s’adresser aussi bien à la vieille génération qu’à la nouvelle. Le côté musical est, selon moi, un aspect susceptible d’attirer un public plus jeune. Je pense d’ailleurs que la présence de Jin Young (B1A4) dans le casting n’est pas un hasard. L’humour représente le pilier principal du long métrage. Le rire rapproche. On peut partager le rire. Je pense que c’est notamment pour cela que le film a eu autant de succès. Le réalisateur a décidé de rendre son personnage plus original et moins cliché en lui attribuant un côté étrange, bizarre et comique. J’ai été surprise de voir que le réalisateur était le même que celui qui a réalisé Silenced. Mais finalement il s’en sort haut la main! Que ce soit un film polémique ou un film comique, Hwang Dong Hyuk réussi toujours à me charmer.
Miss Granny n’est pas le film de l’année. Mais il a ce petit quelque chose qui fait toute la différence. On passe vraiment un bon moment et on ne peut s’empêcher d’être de bonne humeur après l’avoir visionné. Ça faisait longtemps que je n’avais pas autant ri devant un long métrage. Et franchement ça fait du bien!

fullsizephoto382156-horz


Note de Whoovy: 7.5/10
Note de Dushbadou: 7/10
Note finale: 7.5/10

Advertisements