Tags

, , , , , , , , , ,

leessangs-gary-unveils-album-jacket-for-solo-mini-album-mr-gae (484x484)

GARY 개리 – MR GAE

par MacadamBaby

Nationalité : Sud coréenne
Label : LOEN Entertainment, LeeSsang Compagny
Genre : K-Hip-Hop, Rap
Date de sortie :  15 Janvier 2014
Langage : Coréen


01. XX몰라 (ZOTTO MOLA) – ★★★★
« ZOTTO MOLA » est le premier single de l’album, sorti en doublon avec « Shower Later » le 14 Janvier 2014. Ce premier titre est très, très puissant. Les sonorités qui composent la mélodie sont très envoutantes, autant le son qui débute la chanson que le piano qui nous accompagne ensuite. Cette chanson ressemble énormément à Gary et à ce qu’il sait faire, à son univers. J’ai un gros faible pour les passages où il chante, plutôt que ceux où il rappe. Parce qu’il est avant tout rappeur. Mais il a de réelles qualités en tant que chanteur et on peut en témoigner dans cette chanson, même si son chant semble peu assuré et quelque peu timide voire retenu. Je n’ai absolument rien à reprocher à ce premier titre. Les paroles sont très travaillées, comme à l’habitude de Gary, le rythme est parfait, la mélodie aussi et Gary en lui-même rend vraiment justice au titre qui lance son premier album solo. Pour ce qui est du MV, je le trouve d’un esthétisme rare même s’il parait plutôt simple. Une très belle envolée.

02. 조금 이따 샤워 (Shower Later) ft. Crush – ★★★★
Premier single bis de l’album, ambiance complètement différente du précédent. Sur ce titre, Gary est accompagné de Crush et je pense que le talent de ce dernier n’est plus à démontrer. Il apporte une réelle couleur à la chanson, qui lui est propre et qui s’accorde étonnement plutôt bien voire très bien avec Gary. Aucune fausse note pour l’instant. Le titre nous plonge dans une ambiance tamisée, où les corps s’échauffent. Très bien. Le problème n’arrive même pas au moment où on regarde d’un peu plus près les paroles mais au moment où on s’attarde sur le clip. Parce que des paroles très sous-entendues et assumées, on en a vu d’autres. Mais un clip qui assume ce côté sensuel -sexuel?- et qui semble le revendiquer… Ca passe un peu moins bien. Personnellement, ça m’a juste fait rire. Parce que le rôle que joue Gary dans ce MV ne lui correspond pas du tout, ou du moins, ne correspond pas à l’image que j’ai de lui. Il n’est pas crédible du tout mais on sent quand même qu’il a fait beaucoup d’efforts pour essayer. Fou rire passé, le MV est accessoire et c’est la chanson que je note vraiment ici: pour moi elle est vraiment réussie.

03. 술 취한 밤의 노 (Drunken Night Tune) feat. Jung In ★★★★
De l’accordéon. Pourquoi pas. La chanson qui commençait un peu façon soirée sur la terrasse d’un petit restaurant italien prend un tournant assez innatendu, une fois l’introduction passée. L’ambiance tend vers le tango version Moulin Rouge et le chant de Gary flirte avec les tonalités que Gil -son binôme de LeeSsang- peut avoir. Puis, à nouveau on change légèrement de mélodie lorsque Jung In entre en scène. Sa participation est vraiment bénéfique à la chanson et ses influences soul se font alors ressentir. « Drunken Night Tune », qui porte vraiment son nom, est selon moi le titre le plus travaillé, le plus complet et donc le plus réussi de l’album.

04. Mr.Gae ft. Juvie Train, Kye Bum Joo – ★★
Le rythme est lourd. Il y a un petit côté « Michigo » de GDragon dans le rythme de cette chanson. Je ne suis pas vraiment fan des couplets et de l’ambiance générale de la chanson. Ce que j’aime vraiment se résume au refrain, où Kye Bum Joo apparait. Il apporte un nouveau souffle à ce titre trop lourd, plombé par la participation de Juvie Train qui, de sa voix grave, nous tire vers le bas. Alors oui, un contraste Kye Bum Joo/Juvie Train n’est pas idiot. C’est même plutôt bien pensé mais ça ne marche pas aussi bien qu’escompté et Gary se fait bouffer entre les deux. Sans parler de toute la dimension remixée de la chanson qui ne fait que nous perdre en chemin. Ce titre aurait gagné en simplicité. Dommage.

05. XX몰라 (ZOTTO MOLA) (Instrumental) ★★★★
Je ne suis, à la base, pas vraiment fan des instrumentaux. En général, je les passe. Mais l’album de Gary étant tellement court, je me suis attardée dessus. Le premier qu’on nous propose est celui de « ZOTTO MOLA ». Je le trouve très reposant et vraiment complexe, finalement. On peut ainsi s’attarder sur tous les composants de la mélodie et remarquer certaines choses qui étaient passées à l’as lors de l’écoute de la chanson. On remarque également qu’une réelle ambiance a été travaillée et que chaque instrument contribue à ce qu’on s’y plonge. Cet instrumental vaut le coup de figurer sur l’album. Vraiment.

06. MR.GAE (Instrumental)
N’ayant pas vraiment aimé la chanson de base, je ne risquais pas de changer d’avis sur l’instrumental. Oui, j’ai découvert certaines choses que je n’avais pas entendu à l’écoute de la chanson. Mais ce n’est pas transcendant. C’est lourd, complexe et ça se disperse trop. Le refrain, encore une fois, se détache. Il est plus calme mais pas forcément plus agréable que le reste. Je reste déçue de cette chanson et donc de cet instrumental.


BILAN : Pour un premier album en solo, Gary a frappé fort. Il peut imposer ses choix et sa couleur en marchant seul. Certes, on retrouve un peu de ce qu’on connaissait de lui via LeeSsang mais j’ai quand même l’impression de découvrir un nouveau Gary ou en tout cas une nouvelle facette de sa personnalité. Malgré un petit bémol avec « MR.GAE », qui plombe la note que j’aurais voulu lui donner, avec un très joli 3.8/5 Gary a réussi son pari. En espérant qu’il renouvelle l’expérience, avec plus de titres à l’appui.
Note générale : ★★★★

Advertisements