Tags

, , , ,

#TFSA : Les acteurs nés pour leur rôle

par Alice

5. Masi Oka > Hiro Nakamura (Heroes)
Difficile d’imaginer Masi Oka dans un autre rôle que celui d’Hiro Nakamura. Ce fut l’un des personnages les plus marquants et les plus attachants de sa série, très vite enregistré dans les mémoires par ce petit remontage de lunettes qui le caractérise tant. Hiro Nakamura est un geek, fan de comics mais fragilisé par la mort de sa mère alors qu’il n’était qu’un enfant. Je crois que le rôle était fait pour lui, tout simplement.

Heroes-momentos-que-te-daran-ganas-de-verla-nuevamente-14

4. Kate Moenning > Shane (The L Word)
Shane. J’aurais beau regarder des tas et des tas de films ou de séries évoquant des femmes homosexuelles, aucune ne me troublera autant que Shane. Il y a quelque chose de badass dans son attitude qui semble naturel. Comme si Kate Moenning jouait son propre rôle. Une nonchalance assurée, des idées bien arrêtées mais surtout un comportement à en défriser les moustaches des plus hétéro. Shane, c’est un garçon, dans un corps de femme. Aussi troublant que juste.

tumblr_n51j0sdp4U1tptzg7o1_500

3. Josh Holloway > Sawyer (LOST)
Josh Holloway a ce qu’on appelle communément la gueule de l’emploi. J’ai eu beau le voir dans d’autres films ou séries, pour moi ce n’est pas l’acteur que je vois mais Sawyer qui se ballade d’univers en univers, de production en production. C’est un drame mais pour moi, Josh Holloway est Sawyer et personne d’autre.

tumblr_m1pw0lWe7R1qhnk1to1_500tumblr_m1pw0lWe7R1qhnk1to2_500

2. Jim Parsons > Dr Sheldon Cooper (The Big Bang Theory)
Sheldon n’a pas la lumière à tous les étages. Il n’a pas toutes les frites dans le même cornet. Il a été bercé un peu trop près du mur… N’importe quelle expression, toutes marcheraient. Mais pas dans le sens où il est débile ou quoique ce soit. Non, loin de là. Avec un QI de 187 et diplômé bien avant l’heure, Sheldon n’est pas débile. Il est juste perché. Très, très, très haut. Et pour joué ce rôle, je pense qu’il faut soi-même être sur une autre planète. Jim Parsons est arrivé à rendre son personnage culte et ça, même avec l’aide des scénaristes, personne d’autre n’aurait pu le faire.

tumblr_lp18a681SL1qjsj2bo1_500sheldon3

1. Lena Dunham > Anna Horvath (Girls)
Comment vous dire… Rien que la série est culte et a fait énormément parler dans les médias entre autre à cause de son naturel. Ou grâce, plutôt. Lena Dunham, à la tête de la série y est pour beaucoup. Dans « Girls », les filles sont fines, grosses, moches, belles, elles ont de beaux cheveux pour les soirées et les cheveux sales en se réveillant le lendemain. Elles parlent comme des camionneurs, marchent comme des camionneurs… C’est une généralité que je fais ici évidemment. Ce que je veux dire, c’est qu’elles sont les femmes d’aujourd’hui sans tous les artifices qu’on peut prêter aux autres séries. Le naturel est la marque de fabrique de la série et de son rôle principal: Anna Horvath. Mais Anna Horwath n’est au fond qu’une Lena Dunham du petit écran. Lena Dunham est née pour jouer son propre rôle et, comme son alter-ego le dit si bien: être la voix de sa génération.

girls

Advertisements