Tags

, , , , ,

#TFSA : Ces séries qu’on est les seuls à connaître

par Alice

Difficile de classer les séries pas ou peu connues du commun des mortels, dans un certain ordre. Je vais donc me contenter de les lister par ordre alphabétique, sans ordre de préférence. En espérant vous faire découvrir des choses!

Fastlane
« André Hayes et Donovan “Van” Ray sont tous deux inspecteurs de police. Lors d’une mission, Hayes se fait tuer.
Le lieutenant Wilhemina « Billie » Chambers, qui est également le chef de l’équipe, envoie Van Ray dans une unité spéciale. Il devra infiltrer les réseaux criminels les plus dangereux de Los Angeles et aura comme coéquipier Deacon “Deaq” Hayes, le frère cadet d’André.
Ils ont été tous les deux choisis pour leur passé houleux qui leur confère une grande connaissance des milieux de gangsters. Ils y ont encore des relations. Il travaillent dans la « Confiserie » (the Candy-Shop) où leurs plaques de police sont gardées sous coffre. Ils ont à leur disposition de très gros moyens, voitures haut de gamme, moto, diamants, argent. Le mot d’ordre de la Confiserie est : « Tout ce que l’on saisit, on le garde. Tout ce que l’on garde, on l’utilise ». »

Sûrement une des premières séries que j’ai regardé et une de celles qui m’ont plongé dans l’univers des productions du petit écran. Il y avait une trio fort composé de Billie, femme au caractère fort qui avait parfois bien du mal à diriger le bînome composé par Deaq et Van. Deaq joué par ce très cher Peter Facinelli qui m’a fort surprise dans le rôle de Carlisle dans les adaptations de Twilight. C’était une très mauvaise surprise parce que cet acteur est quand même particulièrement agréable à regarder et en blond platine, les cheveux gominés et le teint blanc porcelaine… Bref. Des beaux gosses, des voitures, des trafiques de drogues, de l’adrénaline… Tous les ingrédients pour une série réussie.

ban[826] (500x280)

Hemlock Grove
« Dans les bois de Hemlock Grove en Pennsylvanie, près de l’aciérie abandonnée de la société Godfrey, est retrouvé le corps mutilé et sans vie d’une jeune fille. Une chasse à l’homme s’ensuit mais une question demeure sur les lèvres des policiers : « Est-ce l’œuvre d’un homme ou d’un animal ? ». Ceux qui le savent préfèrent le garder secret. »

Une série plutôt récente qui me tente très, très fortement. On m’a soufflé son nom à l’oreille il y a un petit moment et je l’ai toujours dans un coin de ma tête. Une histoire de loup garou, à cheval entre Teen Wolf et American Horror Story. Je mise beaucoup sur cette série.

Tumblr_mlmsqzyZBS1r61hj9o1_500tumblr_msviuiVCuY1ssbonuo1_500

Hung
« Cette série met en scène Ray Drecker, la quarantaine et entraîneur de basket-ball, qui voit ses dettes prendre le dessus dans sa vie monotone. Il décide alors de profiter de son unique atout, son anatomie hors du commun, et devient gigolo.  Fréquentant peu de femmes, il décide de recourir aux services d’une proxénète improvisée, Tanya, pour publiciser ses services. Celle-ci fera notamment appel à Lenore, une conseillère de mode qui a ses entrées chez les femmes fortunées de la ville.  Par ailleurs, Ray doit composer avec les traits de caractères de son ex-épouse Jessica, tout comme avec les problèmes sentimentaux et d’identité de ses deux enfants adolescents, Damon et Darby. »

Une série avec un pied dans l’univers des séries des années 2000 (Queer As Folk en tête) et l’innovation des années 2010. L’idée est très bien trouvée et très bien exploité. On a une trame forte mais aussi des personnages avec une identité bien marquante, que ce soit Hung lui-même ou son ex-femme, ses deux enfants… L’écriture est maitrisée et les épisodes sont ponctués par des notes d’humour plutôt bien pensées. Une série que j’ai arrêté de regarder et je me demande bien pourquoi. Une reprise s’impose rapidement!

tumblr_mldnw6qym81s2ohego1_500

My Name is Earl
« Earl J. Hickey est une crapule de petite envergure qui, après avoir gagné 100 000 dollars à un jeu de grattage et les avoir perdus immédiatement en se faisant renverser par une voiture, décide de réparer tout le mal qu’il a fait au cours de sa vie. Il souhaite ainsi avoir un meilleur karma, notion qu’il a découverte en écoutant l’animateur de télévision Carson Daly. Sa première bonne action, mettre des détritus à la poubelle, lui permet de retrouver son ticket gagnant et d’avoir assez d’argent pour se consacrer entièrement à la réparation de ses torts, qu’il décide de répertorier sur une liste. »

Une des séries les plus comiques que j’ai pu voir. Aussi bien au niveau des dialogues, que des personnages (Crab Man!), que des situations. Le thème du karma est bien trouvé et est surtout une source quasi inépuisable. La série a tenu quatre saisons avant de s’arrêter. Je ne suis personnellement pas allée au bout, parce que ça devenait quelque peu redondant. Mais c’est vraiment une série “sympa”. A voir.

tumblr_m5v5jnVLK31qaxihzo2_500

New York 911
« New York 911 (911 étant le numéro des secours aux États-Unis) relate la vie quotidienne des pompiers, secouristes et policiers de la brigade 55 de la ville de New York travaillant entre 15 heures et 23 heures (d’où le titre original Third Watch). Cette série ultra-réaliste, à la fois drôle, émouvante et parfois très dure, nous plonge dans le quotidien de ces personnages qui font chaque jour leur possible pour assurer la protection de la population new-yorkaise. »

Avant Grey’s Anatomy, il y avait Urgences. Et en parallèle d’Urgences, il y avait New York 911. Certes, elle a beaucoup moins marqué les esprits que sa consœur qui aura quand même duré quinze bonnes années et qui aura révélé ce cher George Clooney (entre autre). Mais New York 911 avait son charme et a révélé une bonne poignée d’acteurs et d’actrices qu’on retrouvera par la suite dans d’autres séries télévisées. Avec cinq saisons à son actif, cette série a de quoi combler pas mal de vos soirées. Une bonne série que je ne regarderais peut-être pas une seconde fois (sauf si je retombe sur un épisode par hasard) mais qui vaut vraiment le détour.

606e5572 (500x281)

The Big C
« Cette série met en scène Cathy Jamison, une femme menant une vie banale avec un époux immature et un fils adolescent dont l’existence va être chamboulée lorsqu’elle apprend qu’elle souffre d’un cancer au stade 4. Elle bouscule alors ses habitudes et décide de profiter du peu de temps qu’il lui reste à vivre en faisant ce qu’elle s’interdisait auparavant. »

En toute honnêteté, je n’ai pas regardé cette série. Pas encore, du moins, mais ça ne saurait tarder. A l’époque où les cancers et autres tumeurs semblent être le thème du moment à aborder (de façon plus ou moins réussie, disons-le) The Big C est une vision différente de la maladie. Parce que justement, elle ne traite pas de la maladie en elle-même mais de tout ce qui se passe autour. Cathy, le personnage principal qui est aussi victime du fameux cancer, fait en sorte que la maladie ne soit pas au centre des conversations et des esprits. Elle fait en sorte que ce cancer ne devienne pas quelque chose de grand, gros qui les étouffe. Elle fait en sorte que ce cancer ne soit pas un cancer avec un grand C. Une série intelligente, en somme.

 tumblr_mhpzpn60ry1rp7r82o1_500professionalfuck

Advertisements