Tags

, , ,

Black-Butler-Kuroshitsuji-Movie-Poster

Black Butler/Kuroshitsuji (黒執事)

par Whoovy

Synopsis: Tokyo, 2020. Shiori Genpo est une descendante de la famille Phantomhive et de Ciel qui avait passé un contrat avec le majordome démoniaque Sebastian Michaelis.
Afin de remplir au mieux son rôle d’héritière, la jeune fille se fait passer pour un garçon et emprunte le nom de Kiyoharu.
Dans cette époque, le monde est divisé entre l’Est et l’Ouest et Shiori travaille pour la Reine Occidentale. Elle reçoit pour mission d’enquêter sur une série d’enlèvements et de meurtres mystérieux. Des dizaines de politiciens occidentaux sont retrouvés momifiés avec une carte du Diable en signature. Pour l’épauler dans cette affaire, Shiori ressent le besoin de faire appel à Sebastian et passe alors un contrat avec lui.

Fiche technique:

Pays: Japon
Genre: Action, drame, mystère
Sortie: 18 janv. 2014
Durée: 1h59
Réalisateur: Otani Kentaro, Sato Keiichi
Interprétation: Mizushima Hiro, Gouriki Ayame, Shirota Yu, Yuka, Yamamoto Mizuki…


Aurais je mieux apprécié ce film si je ne connaissais pas le manga?

Black Butler est un manga que j’affectionne tout particulièrement et le voir adapter au cinéma m’a laissé perplexe. Pari risqué que de mettre en image un univers aussi particulier et cher aux lecteurs. A la fois trop loin de l’histoire originale et à la fois trop proche du style manga lui même (costumes, décors…), les adaptations cinématographiques ont du mal à trouver une juste balance qui plaisent à tout le monde. Adapter un manga est donc, selon moi, plus difficile qu’adapter un roman dans le sens où le résultat se révèle, une fois sur deux, décevant. Black Butler n’échappe malheureusement pas à la règle.

Kuroshitsuji-0002-tile
Les deux réalisateurs font, dès le départ, une erreur qui leur est fatale. Il remplace le personnage principal, Ciel Phantomhive, par sa descendante Shiori Genpo. Je n’ai, personnellement, rien contre mais disons que ce changement quelque peu surprenant déstabilise les lecteurs du manga. On ne comprend pas ce choix d’autant plus que ce nouveau personnage se fait passer pour un garçon (impression de “déjà vu”). La raison qu’on nous donne -les héritiers ne peuvent qu’être mâle- tombe sous le sens mais n’est malheureusement pas suffisante. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple? Pourquoi s’être donné le mal de changer le personnage principal si cette dernière, en définitive, joue le rôle d’un garçon? 0_0 Je ne comprends toujours pas le choix des réalisateurs: selon moi il aurait été plus simple de coller au manga. Je ne vois qu’une explication rationnelle pouvant le justifier: la romance.  Mais c’est justement là que ça pêche un peu. Ayant lu le manga, il m’est difficile de dissocier Ciel Phantomhive de Shiori Genpo. Ils sont à la fois semblable et différent. La scission, entre les deux, est à la fois présente et absente. On est plongé dans cet univers bancale, ne sachant  sur quel pied danser. Il m’a donc été difficile de croire en cet pseudo romance d’autant plus que j’adore la relation Sebastian/Ciel dans le manga. Deuxième erreur donc de la production. Les personnages perdent de leur éclat surtout celui de Shiori Genpo (interprété par Gouriki Ayame). Sebastian, le majordome, s’en sort mieux. Interprété par Mizushima Hiro, notre butler préféré reste dans l’ensemble fidèle au manga. Un sans faute ou presque: c’est quoi cette vieille coupe de cheveux?! HORRIBLE! Enfin bref passons…
J’étais heureuse de retrouver d’autres personnages présent dans le manga (la bonne, la tante, le croque mort, Tanaka…) même si certains d’entre eux avaient des costumes *tousse* hideux? Sérieux je veux bien qu’il reste fidèle au manga  mais qu’ils fassent un effort! J’appelle pas ça des costumes. J’appelle ça des déguisements. Les pires restent, quand même, la bonne (sorti tout droit d’un cosplay) et Tanaka (sa moustache post-it lui donne un air ridicule).

130ee611b68e32df09185bcccf5c48771382020409_full-tile
Parlons un peu de l’histoire maintenant. Cette dernière reprend dans les grandes lignes l’intrigue du tome 2 et 3 -intrigue que j’avais adoré lire. Malheureusement je l’ai beaucoup moins aimé dans ce film. La principale raison étant le manque de rythme. Le long métrage est ponctué par ci par là de quelques scènes d’actions mais il reste globalement trop long. Résultat: j’ai décroché à plusieurs reprises, incapable de me concentrer sur l’histoire. Enfin faut dire aussi que je connaissais déjà la tournure des événements donc forcément c’est plus difficile de rester alerte pendant 1h59. D’où ma question: aurais je mieux apprécié ce film si je n’avais pas lu le manga? Personnellement j’en suis presque sûre.
Finalement ce qui a retenu le plus mon attention est la réalisation. Les deux réalisateurs prennent le partis d’accentuer le côté fantastique et dans l’ensemble ça marche plutôt bien. Le ton général donné au film est retranscrit par une maîtrise accrue de la caméra. L’ambiance noire/mystérieuse et le choix d’adapter l’histoire dans un futur proche, sont autant d’éléments faisant vivre l’intrigue. Éléments qui, en ce qui me concerne, sont plus que bienvenus.

S_76_0133-C-r-tile

Black Butler est bourré de défauts mais je pense qu’il plaira à plus d’un, en particulier ceux qui ne sont pas fan du manga.


Note de Whoovy: 7/10


Advertisements