Tags

, , , , , , ,

Im_Sorry,_I_Love_You_posterSorry I Love You (미안하다, 사랑한다)
Original: Dushbadou
Traduit par: Whoovy

Synopsis: Moo-Hyuk est un jeune homme qui fût abandonné à la naissance puis adopté par une famille en Australie à l’âge de 2 ans.
Après un incident tragique, il ne reste à Moo-Hyuk que 3 mois à vivre. Ce qui le conduit à retourner en Corée dans l’espoir de retrouver sa mère.  Blessé et trahi, Moo-Hyuk essaye désespérément de se faire justice et de se venger sur cette mère qui les a abandonnés lui et sa sœur.

Informations:
Pays: Corée du Sud
Épisodes: 16 épisodes
Genre: Romance, tragédie, mélodrame
Diffusion: 2004
Chaîne: KBS2
Durée: 1hr
Interprétation: So Ji Sub, Im Su Jeong, Jung Kyung Ho etc…

version anglaise


[Drama regardé dans le cadre de L’Asian Watching Tour, rubrique proposée par le blog Lumière! Asian Drama & Stuff>thème: anti-héros. Un deuxième challenge est en cours de préparation pour ceux que ça intéresse 🙂 ]

Sorry I Love You comporte de nombreux défauts. L’intrigue dans l’ensemble était très prévisible. Il ne m’a pas été difficile de deviner la suite des événements -mis à part le dernier twist dans le dernier épisode! L’écriture, tout comme l’OST, baigne excessivement dans le tragique (attention ça ne veut pas dire pour autant que je n’ai pas aimé l’OST. Au contaire! SILY peut dire merci à Park Hyo Shin. “Snow Flower” donnait parfaitement le “la” au drama). Les personnages croulent sous un nombre incalculable d’épreuves et de malheurs, l’histoire a tendance à tourner un peu en rond et la vengeance de Cha Moo Hyuk paraît à plusieurs reprises dérisoire voir ridicule -surtout au début (je n’ai pas pu m’empêcher de rire la première fois que je l’ai vu s’habiller en bad boy ahjussi et reprocher à Min Joo d’avoir écrasé son espèce de chien en peluche. ça dépassait tout entendement. Heureusement on finit par comprendre au fur et à mesure des épisodes son plan mais c’était pauvrement amené au début).
photo5491-tileMalgré ses défauts SILY a su me conquérir. J’ai adoré suivre chaque épisodes et j’avais cette sensation de manque à chaque fois que j’en manquais un. Bien que l’écriture soit simple, l’histoire et les personnages ont réussi à me toucher. En ce qui concerne le casting je ne pouvais rêver mieux. C’est dingue comme le physique de chaque acteurs (en particulier celui de Im Su Jeong et de So Ji Sub) correspondait parfaitement aux caractères de chaque personnages. Pour être honnête je ne suis pas sûre que j’aurais autant apprécié ce drama si le casting avait été différent.

photo5476Cha Moo Hyuk (joué par So Ji Sub) est de loin le meilleur personnage du drama même si par certains aspects il ressemble plus à un anti-héros qu’à un héro. Son mauvais caractère m’a d’ailleurs surpris! – bien que c’était complétement justifié.
Ce que j’ai préféré chez lui c’était sa détermination à toujours vouloir se venger même après avoir rencontré, par exemple, Eun Chae. Par contre j’ai moins apprécié son côté bourru/indélicat. En particulier quand il a utilisé Eun Chae pour blesser Yoon; en définitive c’est elle qui a le plus souffert dans cette histoire. Moo Hyuk est en ce sens un personnage ambivalent: il est intelligent et en même temps tout son contraire. Sa vengeance, dans l’ensemble, est bien pensée (si on oublie l’épisode de la peluche) mais elle paraît, à certains moments, incomplète (en particulier en terme de dommages collatéraux). Cet aspect, bien qu’il m’ait poussé à traiter plusieurs fois Moo Hyuk de “바보” (idiot), n’est pas pour autant que négatif. Au contraire! Cela a permis au personnage de garder une certaine cohérence (j’ai horreur de ceux qui renoncent trop facilement à leur vengeance alors qu’ils en faisaient tout un pâté deux secondes avant) ainsi que de développer une romance qui venait épicer l’intrigue à point nommé. J’ai d’ailleurs trouvé cette romance très originale. En effet Moo Hyuk est d’un naturel violent. La vie lui a appris à être ainsi. C’est pourquoi j’ai trouvé intéressant de le voir parfois s’attendrir. De le voir sourire tout en observant, de l’autre côté de la rue, Eun Chae. De le voir prendre silencieusement soin d’elle. De le voir incapable de s’exprimer correctement -ou plutôt poliment (se voir ordonner par un gars de l’embrasser n’est pas des plus romantique)- alors qu’il ne désire qu’être aimé. On a affaire à une romance déchirante, brute. Pas de prince charmant à l’horizon ou de mots doux susurrés à l’oreille. Mais on voit, en revanche, la sincérité de Moo Hyuk ainsi que ses tourments et ses sentiments contradictoires. Et c’est ces petits détails qui ont fait toute la différence. C’est ce que j’ai préféré dans le drama! Je comprends maintenant pourquoi tant de personnes m’ont dit que c’était le meilleur rôle de So Ji Sub. Je savais déjà qu’il était talentueux (c’est pas pour rien qu’il est dans mon top 3 des meilleurs acteurs!) mais sa performance m’a littéralement bouleversée (encore plus que dans Always, mon film préféré). Une performance hors norme pour un personnage splendide.

1118full-i'm-sorry,-i-love-you-posterEun Chae (joué par Im Su Jeong) est une héroïne que je n’ai pas pu m’empêcher de trouver cute. Elle ressemble à une enfant -en particulier à côté de Moo Hyuk. Les deux acteurs sont d’ailleurs parfait ensemble, physiquement parlant (si on met de côté leur super alchimie). L’image qui ressort de ce couple est pure et tendre (en particulier quand on la voit disparaître complétement dans ses bras à lui *fangirling*). De manière générale le physique de Im Su Jeong correspondait parfaitement au caractère de son personnage. Il n’était donc pas surprenant de voir un côté innocent prédominer.
Eun Chae, en dépit des apparences qu’elle se donne, n’est pas un personnage féminin fort. Elle possède, certes, une forte détermination mais à part ça elle a constamment besoin d’être sauvée ou protégée (y a pas un épisode où on ne la voit pas tomber ou déambuler dans les rues comme une âme égarée). J’aurais aimé, pour être honnête, qu’elle est moins l’étoffe d’une héroïne et qu’elle se montre plus égoïste parfois -en particulier en ce qui concerne Yoon. Si j’avais été elle, je me serais rebellée bien plus vite contre lui. Elle ne pense jamais à elle et se fait bouffer petit à petit par les autres. Résultat: elle se trouve dans une position inconfortable, coincer entre Moo Hyuk et Yoon. Son sentiment de culpabilité m’a d’ailleurs bien frustré: je ne comprends toujours pas pourquoi elle a autant  cherché à se sacrifier. Parce qu’elle avait peur de perdre Yoon en étant avec Moo Hyuk? Parce qu’elle avait peur que Yoon fasse une crise cardiaque à cause d’elle? Parce que ça aurait été égoïste de sa part d’être heureuse avec Moo Hyuk alors que Yoon était à l’hôpital? Oublie ta conscience pendant 2s meuf! (et Yoon par la même occasion -désolé mec le prend pas mal). Pourquoi n’a t elle pas plutôt cherché à partager son temps libre entre les deux? Yoon pendant la journée, Moo Hyuk pendant la nuit. Facile. Tout le monde y gagnait. Mais au lieu de ça elle s’est laissée complétement assujettir par Yoon. Je ne comprends pas pourquoi elle ne lui a même pas dit qu’elle aimait quelqu’un d’autre (elle aurait pu lui donner quelques indices et l’amener doucement à comprendre qu’elle avait quelqu’un d’autre dans sa vie. Je suis sûre que son cœur aurait pu le supporter). Résultat: on la voit tourner plus d’une fois le dos à Moo Hyuk. Si je devais résumer ma pensée je dirais que je n’ai pas aimé sa manière de gérer les choses. J’ai vraiment senti l’intention des scénaristes de nous faire avoir pitié d’elle -à part dans les deux derniers épisodes où elle s’est enfin mise à courir après Moo Hyuk (hallelujah!). Malgré mes critiques, j’ai bien aimé Eun Chae. Son comportement correspondait parfaitement à l’atmosphère générale du drama et demeurait supportable pour le peu qu’on y prêtait pas trop attention.

4Yoon (joué par Jung Kyung Ho) est l’incarnation même du fils à maman qui a toujours tout obtenu dans sa vie. Un vrai pourri gâté que ce soit avec sa mère ou avec sa petite amie. Égoïste, pleurnicheur, il menace de se tuer à chaque fois qu’il essuie un refus. Contrairement à Eun Chae, Yoon ne se préoccupe que de son  nombril. Quand Eun Chae quitte la maison (qui peut la blâmer? Être reléguée au rang de sœur par celui qu’on aime et qu’on sert depuis toujours…dur, dur!) sa première pensée fut “Et moi?”. Quel crétin! -.-. C’est à partir de ce moment là que Eun Chae commence à se rebeller et à lui crier dessus et franchement… ça faisait du bien de voir ça. Yoon n’est pas en soit méchant mais disons qu’il méritait une leçon. L’éducation de sa mère ne lui a vraiment pas rendu service. ça l’a empêché de devenir un adulte rationnel et je regrette d’ailleurs que cette leçon ne l’ai pas rendu moins possessif et puéril au fil du drama. J’ai finalement fini par changer d’avis à son encontre dans les derniers épisodes malgré tout. Des circonstances atténuantes nous permettent de mieux comprendre ses actions. J’ai, par example, détesté le voir revenir à l’attaque après l’avoir (enfin) vu renoncer à Eun Chae mais je l’ai également compris (tout comme son désir de vengeance contre Moo Hyuk -bien qu’une vengeance ne règle jamais rien!). De la même manière, je comprends tout à fait pourquoi il a caché à sa mère la vérité sur Moo Hyuk considérant son histoire (quel twist!). Finalement les personnages de SILY ont tous un point commun: on ne peut pas les détester complétement ni les blâmer. Ils sont tous triste et pitoyable à leur façon.
Yoon, vous l’aurez probablement compris, était la troisième roue du drama. C’est d’ailleurs un des aspects de l’histoire que je n’ai pas trop apprécié. Je savais que ce personnage finirait par tourner de cette façon (il faut être aveugle pour ne pas voir que Yoon niait dès le début ses sentiments pour Eun Chae) mais au fond -même si l’intrigue aurait été plate sans ce twist- j’aurais préféré le voir finir seul (Min Joo ne le méritant pas). Je ne suis pas vraiment une fan des triangle amoureux (qu’est ce que je fais à dramaland me direz vous XD) et je trouve que, dans ce cas ci, les scénariste ont choisi la facilité.
La performance de Jung Kyung Ho était comme d’habitude parfaite. Que ce soit quand il souriait, boudait, ou pleurait j’avais rien à redire: il était plus que convaincant. Par contre il a encore du progrès à faire niveau chant XD. Il a bien fait de devenir acteur.

im-sorry-i-love-you-lee-hye-youngL’écriture de Oh Deul Hee est, ma foi, assez simpliste. La scénariste, qui voulait nous la faire détester autant que Moo Hyuk la déteste, a réussi son coup. Oh Deul Hee est hypocrite, égoïste et en ce sens facile à détester. Elle a tendance à tout exagéré. Pour elle un petit problème équivaut à la fin du monde. L’exemple le plus frappant c’est quand elle crie désespérément “아들,아들” à travers toute la maison pour une simple histoire d’assiettes cassées. Elle vit dans sa propre bulle avec son très cher et tendre fils, Yoon, qu’elle idolâtre complétement (ce qui explique la tournure que ce dernier a pris). Sa “souffrance” apparaît toujours ridicule comparé aux malheurs que traversent les autres personnages. Elle est le parfait opposé de Moo Hyuk. C’est d’ailleurs grâce à elle qu’on s’attache à lui et qu’on en vient -plus ou moins- à soutenir sa vengeance. Mais bien sûr, comme pour tout les autres personnages, j’ai finit par changer d’avis à son encontre. La scénariste vient chambouler toute l’idée qu’on s’était fait de ce personnage en révélant toute la vérité. Cela ne veut pas dire qu’elle devient forcément plus plaisante. Elle reste globalement la même tout au long des épisodes (à part à la toute fin où ils ont vraiment mis le paquet pour nous la rendre plaisante) mais cette révélation nous pousse au moins à la pardonner. Elle passe du statut de coupable à celui de victime. Pour être honnête j’ai eu du mal avec ce twist au début, pour la simple et bonne raison que j’adorais la détesté. Mais en y repensant bien je trouve que cette idée était finalement pas trop mal car la scénariste nous donne, grâce à ce renversement de situation, une meilleure compréhension du personnage. Oh Deul Hee finit par laisser tomber son masque ce qui n’est pas des plus ennuyeux.

gg-tileLa vérité nous pousse automatiquement à détester un autre personnage: >>>> SPOILER-le père d’Eun Chae. J’ai longtemps été partagé par ce personnage. Je savais qu’il avait abandonné les deux enfants mais tout semblait porter à croire qu’il n’était qu’un pion au service de la mère d’Oh Deul Hee. J’étais prête à lui laisser le bénéfice du doute mais ses derniers mots à Moo Hyuk ont finit par vaincre mon indulgence. J’ai détesté la façon dont il s’est justifié “Au lieu de ruiner la vie de tout le monde, j’ai pensé que ce serait mieux pour vos parents et pour vous deux (de vous abandonner)”. J’ai envie de dire: qui es tu pour décider de la vie de quelqu’un d’autre? -SPOILER<<<<

Min Joo -pour faire vite- était inintéressante. Elle est, dans un premier temps, importante pour l’histoire mais la scénariste, après l’avoir bien utilisé, finit par la jeter et la reléguer au second rang. On la voit à peine dans les derniers épisodes et on se rend compte finalement qu’elle n’est rien de plus qu’un supporting role. Dommage car elle possédait quelques qualités utile au drama! J’ai bien aimé par exemple le fait qu’elle reste fidèle à elle même pendant tout au long des épisodes.

La sœur, le neveu de Moo Hyuk ainsi que la famille d’ Eun Chae m’ont plus marqué, au final, que Min Joo. J’ai bien aimé l’atmosphère qui se dégageait des deux familles, que ce soit à travers les disputes entre les soeurs d’Eun Chae et leur mère ou les leçons d’écritures donné par Gal Chi à son oncle et sa mère.

misa_b01-tileSorry I Love You n’est pas le meilleur drama du monde en soit, mais il demeure tout de même un classique qui mérite d’être vu. Une belle histoire, une belle OST et un beau casting. Ce drama n’est certes pas parfait en terme d’écriture mais finalement parfois, ce qui importe le plus dans un drama, ce n’est pas sa qualité mais plutôt sa manière de nous toucher qui importe. SILY appartient à cette dernière catégorie et mérite largement une bonne note.

Ce baiser…


Note de Dushbadou: 8.5/10
Note finale: 8.5/10

Advertisements