Tags

, , , ,

Love-Through-the-Millennium-2015-1Love Through a Millennium (相爱穿梭千年)
Original: Dushbadou
Traduit par: Whoovy

Synopsis: Version chinoise de Queen In Hyun’s Man

Informations:
Pays: Chine
Épisodes: 24 épisodes
Genre: Romance, surnaturel, historique
Diffusion: 2015
Chaîne: Hunan TV
Durée: 45min
Interprétation: Jing Boran, Zheng Shuang, Chen Xiang, Zhou Yu Tong…

version anglaise


[Drama regardé dans le cadre de L’Asian Watching Tour, rubrique proposée par le blog Lumière! Asian Drama & Stuff>thème: remake, adaptation etc. Un troisième challenge est en cours pour ceux que ça intéresse 🙂 ]

Pour ceux qui ne le savent pas, Love Through a Millennium est l’adaptation chinoise de Queen In Hyun’s Man. C’est d’ailleurs pour cette unique raison que j’ai commencé ce drama car j’adore la version coréenne. Queen In Hyun’s Man a longtemps fait partie de mon top 10. J’ai donc lancé avec inquiétude Love Through a Millennium pour finalement réaliser que cette adaptation n’est pas si mauvaise que ça. Par contre je l’ai trouvé un peu trop longue pour son propre bien. Les twists s’enchaînent trop rapidement faisant place à de nombreuses répétitions. Ils ont pourtant essayé de garder un certain rythme tout au long du drama mais ce dernier ralentit vers les derniers épisodes. Les allers retours de Gong Min entre le monde moderne et le monde des Han m’a très vite exaspéré. Bien que je comprenne le choix des scénaristes cela ne m’a pas empêché d’être frustré.  Les raisons expliquant le retour de Gong Min dans le passé deviennent de moins en moins valable montrant par la même occasion la difficulté des scénaristes à combler les trous. QIHM est donc en ce sens plus efficace car il arrive à garder l’attention du spectateur jusqu’au bout. Love Through a Millennium présente en revanche une approche intéressante de l’histoire. Ils ont choisi d’accorder plus d’importance à la période historique ce qui selon moi constitue l’une de ses forces principales. Le cadre, les personnages et l’histoire en elle même sont mieux écrit que dans la version coréenne (pour être honnête je me rappelle à peine de la partie historique dans QIHM). En choisissant cette approche ils ont donné une base solide et plus de profondeur au drama. Résultat, Love Through a Millennium a quand même réussi à me surprendre par la tournure des événements alors même que je connaissais l’histoire de base. Ce serait mentir que de dire que j’étais toujours contente de retourner dans le passé -en particulier quand tout l’épisode se déroulait à cette période- mais de manière générale les personnages de l’époque des Han sont mieux écrit que ceux dans le monde moderne.
tumblr_nl70yrkPax1rijeigo6_1280-tileD’un autre côté, si j’ai préféré la partie historique dans Love Through a Millennium, je ne peux pas en dire de même de la romance. L’histoire d’amour entre Kim Boong Do et Choi Hee Jin est largement mieux écrite. Gong Min et Xiang Xiang, tout comme le couple dans QIHM, ont de nombreuses scènes cute (même si ces dernières ne sont pas toutes satisfaisantes. Je fais référence ici à la scène dans la bibliothèque où normalement l’héroïne embrasse le héro…dans la version chinoise elle lui donne qu’une malheureuse étreinte *grosse déception*) et je dois dire que j’étais sous leur charme. Mais leur alchimie disparaît au fil des épisodes -en particulier quand ils deviennent un vrai couple. Ils sont mignon mais peut être un peu trop pour leur propre bien. Résultat, certaines scènes et dialogues sonnent particulièrement faux. Et on ne peut pas dire que ce soit entièrement de la faute des acteurs. Ces derniers expriment d’ailleurs assez bien les sentiments de leurs personnages. Mais quelque chose dans l’écriture fait paraître le tout légèrement off. Et je pense que cela vient majoritairement du personnage de Gong Min (bien que la performance de Jing Boran soit meilleur que celle de Zheng Shuang).

tumblr_nl70w7XfxJ1rijeigo3_1280Gong Min (joué par Jing Boran) m’a quelque peu déçu. De manière générale je l’ai bien aimé mais quand je repense à son personnage je me rends compte que plusieurs détails le concernant m’ont frustré. A commencer, comme je l’ai déjà mentionné, par sa manie de toujours retourner dans le passé. Son désir de changer l’histoire afin de protéger l’impératrice semble cohérent mais après un, deux, trois…dix allers retours entre le monde moderne et la dynastie des Han ça devient très vite agaçant. Enfin bref passons à un autre sujet qui m’a lui aussi agacé à sa façon: Gong Min comme petit ami. Son comportement et sa perfection m’ont fait grimacer plus d’une fois. Si les scénaristes ont au début réussi à montrer qu’il était un homme de l’antiquité ce point devient de moins en moins évident par la suite -en particulier quand il devient le petit ami de Xiang Xiang. L’évolution du couple est trop rapide, tout comme les skinship (enfin quand je dis skinship c’est pas non plus énorme), faisant paraître la romance fausse et cucul. Gong Min est un homme venant d’une période où les hommes et les femmes pouvaient à peine se regarder dans les yeux. Je trouve que les scénaristes auraient du prolonger la face “push and pull” pour rendre le tout plus crédible (en particulier quand on sait qu’ils avaient 24 épisodes pour le faire). Sans parler du fait que c’est généralement ce que je préfère dans les comédies romantiques. Quant à Jing Boran on ne peut pas dire que ces scènes cucul l’est montré sous son meilleur jour. On peut clairement voir dans son regard son amour pour Xiang Xiang mais le reste de son visage pose problème tout comme d’ailleurs sa façon de parler en vieux dialecte. Ces aspects ne m’ont pas tout de suite gêné et je dois admettre qu’ils collaient plutôt bien au personnage légèrement coincé qu’était Gong Min. Mais ça a commencé à poser problème à partir du moment où Gong Min devient un homme du monde moderne. Ces scènes auraient normalement du me faire croire en leur couple mais malheureusement c’est l’effet inverse qu’il s’est produit. Dommage! Mais je persiste à croire que la faute relève majoritairement des scénaristes et non de Jing Boran (même si il aurait pu faire un peu mieux) car ce dernier a su montrer, tout au long du drama, qu’il était plus que capable de jouer des scènes prenantes émotionnellement parlante.

tumblr_nkzhig8lHI1rijeigo8_1280Xiang Xiang (joué par Zheng Shuang) est un personnage plat. Elle semble dans un premier temps similaire à Choi Hee Jin, l’héroïne de QIHM. Elles incarnent toutes deux des personnages pétillants et frais. Mais au fur et à mesure du drama, Xiang Xiang s’efface et devient de plus en plus quelconque comparaît aux autres protagonistes. C’est la seule qui n’évolue pas. Elle reste la même du début jusqu’à la fin. Si Gong Min m’a quelques peu agacé par moment il avait au moins le mérite d’avoir une histoire derrière lui alors que Xiang Xiang, elle, n’a rien. Son personnage peut se résumer en une phrase: la fille qui atteint Gong Min. C’est tout. Elle est animée/pleine de vie quand elle est avec lui et triste/au bord des larmes quand il la laisse derrière pour retourner dans son monde. On ne peut pas dire que ce soit vraiment passionnant à regarder même si d’un autre côté son comportement retranscrit parfaitement ses sentiments pour lui. En définitive, j’aurais aimé voir une héroïne plus forte -c’est d’ailleurs l’image que j’avais de Xiang Xiang dans les premiers épisodes (>>>>> SPOILER- elle aurait pu par exemple résister plus longtemps à Gong Min après sa décision de rompre avec lui -SPOILER<<<<<). Quant à Zheng Shuang on ne peut pas dire que sa performance soit des plus extraordinaire. Ses expressions quelques peu surjouées vont de pair avec l’écriture plus qu’évidente de son personnage. Pour résumer, Xiang Xiang n’est pas en soit désagréable mais elle reste tout de même décevante.

54b8be27cf6a0704_1533128_422869Wang Mang (joué par Cheng Xiang) est le personnage que j’ai préféré aussi bien par son écriture que par la performance de Cheng Xiang. Il est à la fois l’ennemi de Gong Min et à la fois son ami d’enfance -tout comme il aime Ying Yue tout en étant son ennemi (j’aurais tellement aimé qu’il est une fin heureuse avec Ying Yue. Mais ses choix n’ont fait qu’empirer leur relation). Cette facette à double tranchant est sans aucun doute ce qui lui a permit d’être aussi intéressant à mes yeux (Gong Min possède lui aussi cette double personnalité mais elle est moins prononcée c’est pour ça que j’en ai pas parlé avant). La scène la plus émouvante est, sans aucun doute, celle où il doit tirer une flèche sur Gong Min mais qu’il décide au dernier moment de modifier légèrement sa trajectoire afin de ne pas le tuer. Cette scène retranscrit à la perfection la lutte interne de Wang Mang. D’un côté nous avons un homme rongé par l’ambition prêt à tout pour remplacer l’impératrice et de l’autre un homme détestant blesser ses anciens amis pour atteindre son but. Mais ce que j’ai bien aimé chez lui c’est qu’il reste malgré tout un personnage fort. Si il a épargné la vie de Gong Min et qu’il a repoussé comme il pouvait l’ordre de le tuer cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’était pas près à le tuer en dernier recours (ou c’est tout du moins l’impression qu’il m’a donné). Par contre je n’ai pas vraiment aimé la tournure que Wang Mang prend dans les derniers épisodes. Il devient trop mélodramatique (>>>>> SPOILER- avec la mort de sa mère et ses remords -SPOILER<<<<<). Il avait toutes les raisons de réagir ainsi mais ce changement est trop soudain. Sa déclaration d’amour à Ying Yue sort un peu de nul part et ça ne fait que renforcer ce côté mélodrame du personnage qui tout d’un coup se repent. Son importance vis à vis de l’intrigue diminue de plus en plus le faisant perdre par la même occasion son étincelle. Chen Xiang incarne avec perfection son personnage. Sa performance est celle qui m’a le plus touché et je pense que c’est en partie pour ça que j’ai autant aimé Wang Mang.

tumblr_njf9q7ZTu81un67cwo10_540Ying Yue (joué par Zhou Yu Tong) est moins intéressante que Wang Mang mais je l’ai quand même bien aimé car, tout comme lui, elle a réussi à m’émouvoir. Sa principale faiblesse est sans aucun doute sa redondance. Elle passe le plus clair de son temps à protéger Gong Min de Wang Mang et à l’aimer en secret. Sa dévotion pour Gong Min vers la fin est quelque peu fatigante. Elle reste cohérence jusqu’au bout -ce qui est en soit un point positive- mais mon envie de la voir finir avec Wang Mang rend son idolâtrie, à l’encontre de Gong Min, lourde. D’un autre côté je ne peux que féliciter les scénaristes d’avoir éviter le syndrome du second lead. Au moins Ying Yue n’est pas emmerdante de ce côté là. Elle aime silencieusement Gong Min et, bien qu’elle soit toujours à ses côté, elle reste à sa place et respecte les sentiments de ce dernier pour Xiang Xiang (en gros elle fait pas le chewing-gum). >>>>> SPOILER- D’ailleurs le manque de gratitude de la part de Gong Min m’a quelque peu agacé vers la fin du drama. Il l’aime comme une sœur mais ne montre aucune tristesse quand elle meurt. Il pleure genre 5s sur sa tombe avant de revenir à son sujet préféré: Xiang Xiang. Je sais que Xiang Xiang est important pour lui mais Ying Yue est quand même son ami d’enfance. Je trouve, de manière générale, que son personnage a été trop vite éclipsé. Elle est mentionné une ou deux fois à la fin du drama -principalement à cause de Wang Mang- mais c’est tout. -SPOILER <<<<<.
tumblr_nkxtzsMnIF1qij3qwo3_1280-tileLes autres supporting role (les managers de Xiang Xiang et de Yu Fei) m’ont plus irrité qu’autre chose. Si leur tentatives d’humour m’ont fait sourire au début ce ne fut plus le cas vers la fin du drama. Les scénaristes utilisent toujours la même histoire alors que leur désir d’alléger l’atmosphère n’était selon moi pas forcément utile. En ce qui concerne Yu Fei je pensais qu’il aurait un plus grand rôle. Mais il s’est révélé plus inutile qu’autre chose en particulier après qu’il est rempli son rôle de rival amoureux. Il disparaît rapidement ce qui en soit ne m’a pas plus gêné que ça.

Pour faire court, Love Through a Millennium n’est pas un drama  inoubliable. Ce serait mentir que de dire que je n’ai pas préféré la version coréenne mais j’ai cependant trouvé cette version intéressante (tout comme d’ailleurs son ost). Il y a des hauts et des bas, comme dans un près tout les dramas, mais de manière générale Love Through a Millennium reste agréable à regarder.


Note de Whoovy: 7.5/10
Note de Dushbadou: 7.5/10
Note finale: 7.5/10

Advertisements